L’avance de trésorerie : la solution pour les besoins urgents

L’avance de trésorerie : la solution pour les besoins urgents
octobre 18, 2019 northstar

Lorsque l’on a un besoin d’argent urgent pour couvrir des frais inattendus tels qu’une facture de soins médicaux ou de réparation automobile ou encore honorer une échéance d’hypothèque, peu de solutions s’offrent à nous. Heureusement, l’avance de trésorerie est là pour faire face à ce type de situation.

Une solution idéale pour les besoins urgents

L’avance de trésorerie est un prêt à court terme généralement utilisé afin de régler des dépenses imprévues, des pénalités de retard, une échéance d’hypothèque ou de carte de crédit ou encore alimenter le compte afin d’éviter des coupures de service ou des incidents tels que des prélèvements impayés ou des chèques sans provision. D’un montant pouvant varier de plusieurs centaines à plusieurs milliers de dollars, elle permet de faire face à un problème financier immédiat tel que le paiement d’une facture d’hôpital, de garagiste ou d’énergie, ou encore d’une mensualité hypothécaire ou d’une échéance de carte de crédit, évitant ainsi d’affecter le score de crédit.

Les demandes d’avance de trésorerie sont étudiées sans délai, la plupart du temps dans l’heure, et les fonds sont débloqués également très rapidement, en règle générale le jour même ou dans les 24 heures. Il n’est pas rare que le dépôt direct sur le compte bancaire de l’emprunteur soit même effectué par le prêteur dans le quart d’heure suivant la réception du contrat signé. Rien de comparable avec le délai moyen de deux semaines constaté dans les établissements bancaires classiques.

Un prêt accessible

Outre sa rapidité, l’avance de trésorerie est également une solution accessible à un grand nombre de demandeurs. Sont éligibles à ce type de prêt les salariés travaillant à temps plein, mais également les personnes aux profils souvent boudés par les organismes bancaires traditionnels comme les travailleurs autonomes, les retraités, les étudiants, les personnes en congé de maternité ou parental, en arrêt de travail, en congé de maladie ou sur l’aide sociale, les chômeurs et les bénéficiaires des programmes de la CSST, d’invalidité ou du régime des rentes. Les demandeurs doivent avoir un compte bancaire ouvert depuis au moins 3 mois, ne pas faire l’objet de saisie sur salaire, ne pas être en faillite, résider à la même adresse depuis au moins 6 mois et les salariés doivent justifier d’un travail à temps plein depuis au moins un semestre.

Les démarches sont également simplifiées puisqu’il suffit pour déposer un dossier de remplir un formulaire en ligne et de fournir les trois derniers mois de relevés bancaires, deux pièces d’identité, les deux derniers talons de paie pour les salariés, un spécimen de chèque et un justificatif de résidence telle qu’une facture de téléphone ou d’électricité.

Une avance sans enquête de crédit

Pour prendre leur décision, les prêteurs privés demandent peu de justificatifs, contrairement aux institutions bancaires classiques qui exigent, outre un rendez-vous, un nombre important de documents. Ils ne se basent pas sur la cote de crédit pour accorder ou refuser cette avance de trésorerie, mais sur les revenus perçus, les dettes existantes et la manière de gérer de l’emprunteur. En examinant les relevés de compte, ils vérifient qu’il n’y a pas de micro-crédit en cours ni d’impayés sur la période, estiment si l’emprunteur ne se place pas en situation de surendettement en contractant ce nouvel emprunt, et jugent s’il sera en capacité de le rembourser. Lorsqu’ils accordent l’avance de trésorerie, ils n’exigent aucune garantie en contrepartie.

Accessible à de nombreux emprunteurs et disponible très rapidement, l’avance de trésorerie permet de faire face aux dépenses qui ne peuvent pas attendre et d’éviter des coupures et des impayés pouvant en outre impacter le score de crédit. Mais comme ses taux sont élevés, son utilisation doit être strictement limitée aux urgences.